L’optique à l’heure du digital

71% des Français déclarent porter des lunettes et investissent 337€ dans une paire de lunettes de vue et 102€ dans une paire de solaire *

Le marché de l’optique (stable en 2016 à 6.6 Mds*) n’échappe pas à l’assaut des start up ni du e-commerce , accéléré en 2013 par des modifications de la loi de consommation en 2013. Pourtant les ventes online ne représentent aujourd’hui que 2% pour atteindre 10% dans les prochaines années.

Le client lui arrive avec ses nouvelles habitudes de consommation et ses exigences et ainsi il participe aussi à la transformation du commerce de l’optique.

Des drive-to-store originaux

Evioo définit son concept comme « Click and Mortar ». Cet e-opticien, ancien fondateur de Spartoo, revendique les avantages d’internet : disponibilité à toute heure, prix attractifs, large choix de montures avec sélection de 3 à 5 modèles, essai virtuel sur le site, formulaire on-line d’inscriptions des corrections, géolocalisation et choix de l’opticien le plus proche… et l’expertise off line d’opticiens partenaires pour l’essai des lunettes choisies, montage des verres et conseils. Indicateurs de réussite : 100% de RV chez l’opticien et un taux de transformation de 75 à 80% en vente.

Les pure players étendent leur toile au magasin physique

L’e-opticien historique Happyview racheté par le groupe Afflelou innove avec un nouveau magasin en Mars 2017 et casse ainsi les codes classiques (design, relation client et opticien côte à côte favorisant ainsi proximité et transparence)

La technologie est très présente, dans le même esprit que ce propose le WEB, l’essayage de monture par exemple se fait en réalité augmentée.

Pour aller encore plus loin, Happyview propose des bornes de commandes dans les officines : choix de montures, de formule de verres, scan de l’ordonnance et prise de mesure. L’accompagnement se fait avec le pharmacien, formé, un plus par rapport à ce qui est fait par le client individuellement sur le WEB.

Cross canalité et digitalisation poussée du point de vente pour augmenter l’expérience client et premiumiser la démarche par les enseignes historiques.

atolNé du plan stratégique Transform’ Atol 2016-2020, le nouveau concept a été présenté en Juin.  Clairement apparaît la volonté de la coopérative de se différencier des acteurs du web et des autres enseignes traditionnelles par de la personnalisation, de la digitalisation poussée professionnalisant et valorisant ainsi la démarche.

De nombreux outils digitaux sont à disposition : colonne de prise de mesure, dispositif de réalité virtuelle Eyezen Instore développé par Essilor, Atol Pro, solution digitale pour un service ++ qui comprend une application pour mieux cerner les besoins du client grâce à une série de questions sur ses activités, l’essayage virtuel de toutes les collections et enfin l’hyperpersonnalisation avec MyAdriana.

L’e-commerce de lentilles correctrices est en place avec du click and collect et un passage obligé en magasin pour la gestion du remboursement.

Des concepts branchés voient le jour :

  • Des partenariats avec d’autre canaux de distribution comme la pharmacie avec le corner physique Carré d’Optique et la présence d’un opticien diplômé alloué
  • L’impression 3D de lunettes chez l’opticien comme Yuniku et la tendance des fablab
  • Des trublions branchés haut de gamme : Jimmy Fairly en France , avec son Buy One and Give One et son concept haut de gamme à un prix révolutionnaire et un impact social positif  ou les trublions américains  Warby Parker, élue entreprise la plus innovante aux US en 2015 par le magazine d’affaires Fast Compagny, avec leurs services on line, leurs showroomings , leur logistique 5 paires, 5 jours, leur hyper présence décomplexée sur les réseaux sociaux et la communication virale qu’il provoque avec des communautés très active.

L’optique a clairement pris le virage du commerce autrement proposant ainsi aux clients une offre, une cross canalité et des services à valeur ajoutée. On peut aller encore plus loin en travaillant par exemple le dossier client , le renouvellement de lunettes, le concept de box , des corner dans des magasins mode, l’optique à domicile et des services attenants… bref de beaux chantiers.

(1) Etude GfK sur 25 000 utilisateurs de mobile âgés de plus de 15 ans dans 23 pays2 Europe comprenant la France, l’Italie, l’Allemagne, l’Espagne et le Royaume Uni

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s